Aujourd'hui, il y a 82 ans que la maison Gomin fut inaugurée comme prison des femmes.

Pour en apprendre plus sur ce site patrimonial, je vous invite à visiter les sites suivants:

Ville de Québec Les archives; La Maison Gomin métamorphosée (article du journal Le Soleil par Anne Drolet); Patrimoine, Histoire et Multimédia. Et pour savoir ce qu'elle abrite maintenant, alors visitez Maison Gomin, services commémoratifs.


Les sources suggérées ci-haut vous offrent aussi des photos de l'édifice. Pour compléter, allez voir aussi les photos de Marc Dufresne qu'il a déposées sur le site Nikon Québec. Elles sont complémentaires par le fait que le photographe y a mis une touche artistique sortant des sentiers de la pure carte postale. Remarquez que j'aime les cartes postales; j'en ai même une petite collection. Je trouve d'ailleurs dommage qu'elles disparaissent progressivement; mais la communication instantanée via internet prend la place. Toutefois, je ne suis pas certain que cette facilité donne autant d'importance à l'image que celles du temps des cartes postales. C'était un cadeau que de recevoir une carte postale. Assez de bavardage!

Mon but est d'attirer votre attention sur ce monument architectural caractéristique d'une époque en architecture et en détention carcérale.