Dernière messe dans l'église Notre-Dame-de-la-Paix

«Le 26 avril, dans le quartier Saint-Roch, une dernière messe est célébrée à l'église Notre-Dame-de-la-Paix. C'est la première église paroissiale catholique à fermer à Québec, faute de paroisse.» (Source : Jean-Marie Lebel, Québec 1608-2008; Les chroniques de la capitale, Septentrion, 2008)

«L’église Notre-Dame-de-la-Paix ferme ses portes en 1980 et la paroisse est supprimée en janvier 1981. C’est que la percée de l’autoroute Dufferin-Montmorency et la construction des voies surélevées ont sérieusement entamé le territoire de la paroisse, désormais incapable de subvenir aux besoins d’une église. Le bâtiment est mis en vente en 1981, mais ce n’est qu’en 1989 qu’un promoteur s’engage dans un complexe recyclage, d’après les plans de l’architecte Jacky Deschênes. Il s’agit pour l’essentiel d’ajouter quatre niveaux dans l’espace de la nef et cinq dans le chœur, tout en perçant la toiture, au centre de la nef, pour y créer un puits de lumière qui doit éclairer les corridors. L’édifice compte dorénavant 61 logements en copropriété, dont chacun conserve une parcelle de l’église.» (source : eglisesdequebec.org; texte de Luc Noppen et Lucie Morisset)