Trois voleurs de presbytères sont pendus

William Ross, Robert Ellice et Benjamin Johnson sont pendus pour un vol commis au presbytère de Lauzon le 29 septembre 1826. La sentence fut rendue le 31 mars 1827.

Vous pouvez lire cette épisode au dizième chapitre (page 219) de l'ouvrage L'histoire de la seigneurie de Lauzon (1897), VOL. 5, de Joseph-Edmond Roy, édité par lui-même en 1904. Cet ouvrage est accessible sur openlibrary.org pour lecture en ligne ou pour téléchargement en format PDF.

Les circonstances du vol et tous les acteurs en cause sont décrits avec détails. Ce dixième chapitre est consacré à cet incident.

En plus des trois condamnés pendus à Québec, deux autres (les frères Michel et Jean-Baptiste Monarque) furent condamnés à la pendaison le 24 avril 1827, en face du presbytère de Saint-Joseph de la pointe de Lévy. L'un d'eux, le plus jeune, fut gracié. Son frère fut pendu, dans la douleur, par un bourreau inexpérimenté. Roy raconte en détail les circonstances de sa pénible pendaison.

Vous avez aussi accès à une copie numérisée de l'ouvrage mais avec les inexactitudes que les lecteurs de caractères commettent. En jouant entre les deux versions, vous pourrez faire du copier-coller sur celle-ci que vous corrigerez avec celle d'openlibrary.com. Elle se trouve ici.

L'historien Jean-Marie Lebel mentionne cette pendaison dans son ouvrage Les chroniques de la capitale Québec 1608-2008, PUL, 2008.